Nord-Kivu : Déjà 5 morts lors des manifestations anti-Monusco à Goma

Une journée très tendue où des tensions avaient été observées le lundi 25 juillet 2022, par la colère des Gomatraciens qui se sont engagés à mettre fin à la présence de la Monusco en République démocratique du Congo et surtout à Goma en particulier.

Les tirs de gaz lacrymogène et des balles réelles ont poussé les autorités à condamner la violence.

En effet, le bilan officiel fait état de cinq morts après cette manifestation de la population contre la Monusco à Goma. C’est le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, qui a rendu public ce bilan via son Twitter ce mardi 26 juillet.

« Goma, au moins 5 morts, une cinquantaine de blessés, nous reviendrons dans la journée avec Khassim Diagne (représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies) dans un briefing spécial avec sur le bilan humain, matériel ainsi que les conséquences à tirer. Nous ferons aussi le point du processus de retrait déjà entamé de la MONUSCO », a-t-il écrit.

Pour rappel, la population de la ville de Goma a manifesté lundi suite à l’appel lancé par les organisations de la société civile pour exiger le départ « sans condition » de la Monusco. Au cours de cette manifestation, une base logistique de la mission Onusienne en RDC a été détruite.

Jean-Luc Lukanda

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube