Nord-Kivu : Plusieurs communautés réitèrent leur engagement à promouvoir la bonne entente

Les communautés Hutu, Nande, Nyanga, Tembo, Hunde et Tutsi réitèrent leurs engagements de toujours promouvoir la paix, la bonne entente et la cohésion sociale pour tous en cette période de conflits sécuritaire entre la Rdc et le Rwanda.

Cette déclaration est contenue dans un communiqué de presse rendu public lundi 6 juin 2022 à Goma, au cours d’un café de presse organisé par la Monusco/antenne de Goma.

Les représentants de différentes communautés de la province du Nord-Kivu appellent les groupes armés à s’inscrire dans la logique de privilégier la paix et de se démarquer de tous ceux qui cherchent à l’entraver le processus et réitèrent leurs engagements à toujours promouvoir la bonne entente et la coexistence pacifique entre toutes les communautés de la province afin de préserver la paix pour tous.

Leurs échanges ont tourné autour de différents conflits inter-ethniques et sécuritaires qui gangrènent la province du Nord-Kivu depuis près de 30 ans, les leaders des communautés notamment, Hutu, Nande, Nyanga Tembo Hunde et Tutsi ont chacun exposé plusieurs problèmes et des propositions de sortie de crise.

Tout en condamnant avec force les hostilités observées entre les Forces armées congolaises et les rebelles du M23 dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo, ils encouragent les pays qui sont à couteaux tirés à s’engager activement et en toute franchise dans le processus de consolidation de la paix et du développement durable de la Rdc et de la région de Grand lac en général et exhortent tous les acteurs politiques et de la société civile à s’abstenir de recourir à toute forme d’incitation à la haine et de la violence, à exprimer leurs revendications de manière pacifique et légale.

 Ils demandent également à la population de garder son calme et de ne céder ni aux provocations ni aux manipulations des ennemis de la paix qui se servent des réseaux sociaux pour diffuser des messages de haine et de violence de manière à détruire l’unité nationale.

La Monusco qui a facilité cette rencontre regrette tout de même les discours de haine et d’incitation à la violence exploitant la désinformation qui ont surgi sur les réseaux sociaux. Pour elle, ces approches intrusives n’ont pour objet que de diviser, d’ébranler, de saccager cette union de cohésion.

Gloire Balolage depuis Goma

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube