Paix et sécurité Tête-à-tête Tshisekedi – Salva Kiir à Juba

Le président Félix Tshisekedi et la Distinguée première dame Denise Nyakeru sont arrivés hier dimanche 8 mai 2022 à la mi-journée à Juba, capitale du Sud Soudan pour une visite de travail.

Accueilli à l’aéroport international de Juba par le 2eme vice-président sud soudanais James Wani Iga, le Chef de l’Etat est accompagné  par le Vice-Premier ministre  et ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula et quelques officiels.

Après l’aéroport international de Juba, le président Félix Tshisekedi, son épouse et toute sa délégation sont allés au Palais présidentiel de Juba pour un tête-à-tête entre les deux présidents, ensuite un dîner a été offert à la délégation congolaise en présence des membres du gouvernement  Sud-soudanais.

La visite du chef de l’État Félix Tshisekedi s’est terminée par un point de presse où le Président sud Soudanais Salva Kiir a souhaité un chaleureux bienvenu au président Tshisekedi.

Pour sa part, le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a épinglé quelques points évoqués lors de leur tête-à-tête, à savoir, son désir de mettre en avant la solidarité et la solidification des échanges fraternels entre les deux pays.

Le Président Felix Tshisekedi dit avoir joint sa voix à celle des sud soudanais pour obtenir la levée de l’embargo sur les armes qui frappe ce pays frère.

Le point sur les hydrocarbures a aussi été cité pour parler ensuite du projet Infrastructures, c’est-à-dire la construction d’une route qui ira du Sud Soudan jusque dans le nord-est de la Rdc.

Pour terminer, le garant de la nation a parlé aussi de la sécurité alimentaire, en précisant que le Sud-Soudan est un des pays qui a un cheptel impressionnant de 30 millions de têtes de bétail, le plus impressionnant du monde.

Après ce point de presse qui a mis fin à la visite de travail au Soudan du Sud, le Président de la RDC Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et toute sa délégation ont  gagné l’aéroport international de Juba et c’est à 16h 45 que l’avion a quitté le sol du Sud Soudan.

Soulignons que selon la Présidence de la République, cette première visite officielle du Chef de l’Etat congolais a été confirmée par le mandataire  spécial du Chef de l’Etat, Serge Tshibangu, qui a été reçu samedi  dernier au State House de Juba.

Ce déplacement s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations bilatérales entre la RDC et le Soudan du Sud, pays partageant une longue frontière de près de 650 Km avec la dans la partie Nord-Est du pays.

 Ces deux pays, membres de la East African Community (EAC), sont  engagés à travailler ensemble pour une paix durable au sein de cet espace régional notamment, à travers une mutualisation de stratégies pour sécuriser leurs populations respectives.

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi, alors Président en exercice de l’Union Africaine, avait reçu, en marge des travaux de la 76ème session de l’Assemblée générale des Nations-Unies, en septembre 2021 à New York, une invitation du Président Salva Kir, pour une visite d’Etat à Juba.

Celle-ci lui avait été remise, rappelle-t-on, au cours d’une audience qu’il avait accordée à la vice-présidente du Soudan du Sud, Rebecca Nyandeng De Mabior.

La Rdc et le Soudan du Sud, membres de la East African Community

La  République du Soudan du Sud (en anglais : South Sudan et Republic of South Sudan), est un État fédéral d’Afrique de l’Est, sans accès à la mer, et détaché du Soudan depuis le 9 juillet 2011, dont la capitale et la plus grande ville est Juba.

En effet, à la suite du référendum d’autodétermination organisé du 9 au 15 janvier 2011, le Soudan du Sud a fait sécession de la République du Soudan le 9 juillet 2011. Bien que pays membre de l’Organisation des Nations unies (ONU), des conflits territoriaux subsistent quant au tracé définitif et officiel le séparant  du « Grand » Soudan.

Dès 2013, le Soudan du Sud entre dans une guerre civile, particulièrement meurtrière et sanglante, entre les partisans du Président de la République, Salva Kiir, et ceux du Vice-président de la République, Riek Machar.

Plus de 7,2 millions de personnes souffriront de malnutrition aiguë à la mi-2021 au Soudan du Sud, soit près de 60% de la population du pays, selon des estimations communiquées par les agences de l’ONU et le gouvernement sud-soudanais.

Jean-Marie Nkambua

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube