Par la volonté de Félix Tshisekedi: Le port en eaux profondes de Banana, bientôt une réalité

Dans un souci d’intégration sous régionale en Afrique centrale, il a été prévu entre autres de jeter un pont qui reliera Kinshasa à Brazzaville. Cependant, le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, a conditionné la réalisation de cet ouvrage à la construction préalable d’un port en eaux profondes à Banana, projet qui lui tient à cœur car destiné à désenclaver notre pays et – par interconnexion avec des infrastructures routières et ferroviaires – à relier l’océan Atlantique et l’océan Indien, facilitant ainsi la circulation des personnes et des marchandises à des coûts très compétitifs. Avec pour conséquence directe la création d’emploi, la redynamisation de l’économie nationale, la baisse drastique des frais de douanes….

La ville de Muanda a vibré au rythme des grands jours le mardi 17 août 2021 avec la visite du Directeur de cabinet adjoint du Chef de l’État chargé des questions économiques et financières,  André Wameso, ainsi que des ministres Modero Nsimba et Chérubin Okende en charge respectivement du Tourisme et des Transports, Voies de Communication et Désenclavement dans le gouvernement des Warriors.

Venue de Kinshasa pour se rendre compte de l’évolution des travaux de sondage que l’entreprise DP WORLD a entrepris en vue de la construction prochaine du port en eaux profondes de Banana – vieux projet demeuré longtemps dans les tiroirs, exhumé et porté à bras-le-corps par le Président de la République dans sa vision d’un grand Congo – cette délégation de haut niveau a tenu à toucher du doigt la réalité.

Deux temps forts

La descente sur terrain effectuée à cet effet a connu deux temps forts. D’abord, la présentation du projet via la projection vidéo d’un documentaire audiovisuel qui explique dans le menu toutes les étapes de la construction de ce gigantesque ouvrage.

Et pour la circonstance, tout le gotha provincial et local a tenu à être présent et ce, du gouverneur de la province du Kongo-Central, Athou Matubuana, à l’Administrateur du territoire de Muanda et aux autorités coutumières en passant par le Conseil local de sécurité ainsi que les élus nationaux et provinciaux du Kongo-Central.

Après le mot de bienvenue du Gouverneur de province, le ministre du Tourisme, originaire de Muanda, a présenté un bref historique du projet et son impact, une fois achevé, sur le développement de son secteur.

Représentant le concessionnaire DP WORLD, Claude Makoso a succinctement présenté son entreprise ainsi que le projet avant de céder la parole au Directeur de Cabinet adjoint André Wameso. Ce dernier a  rendu un hommage appuyé au Président de la République pour sa volonté manifeste de doter notre pays en général et la province du Kongo-Central en particulier de ce véritable levier de développement.

Pour conclure les prises de parole, le ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, adhérant à la vision du Chef de l’État, a soutenu que  le développement de la Rdc passe par les infrastructures de communication à même de désenclaver notre pays-continent. Il s’est réjoui de la signature de la convention entre la Rdc et DP WORLD en 2018 et s’est félicité de l’étape actuelle qui prélude le lancement des travaux que tout congolais aimant son pays appelle de tous ses vœux.

À l’issue de cet échange oratoire, toute la délégation a été conviée à une randonnée fluviale le long du littoral pour se rendre compte de l’ampleur de la tâche à accomplir. Ils ont ainsi visité, sur le bord de mer, les travaux de sondage du sol et sur le fleuve les mêmes sondages réalisés grâce à l’expertise avérée de DP WORLD.

C’est sur une note optimiste que la délégation venue de la capitale a clôturé sa visite avec un rapport largement positif qui devrait accélérer la concrétisation de ce vaste chantier.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube