Pénurie et hausse des produits pétroliers au Bas-Uélé, au Kwango, à l’Equateur, à la Tshopo et au Kasaï-Oriental (conseil des ministres)

Le Vice-Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, représentant le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur, en mission, a informé le Conseil que l’état du territoire reste dominé par la poursuite des opérations militaires ordonnées par le Commandant Suprême des FARDC et de la Police Nationale Congolaise, pour anéantir la capacité de nuisance des forces négatives, notamment à l’Est du pays.

L’état d’esprit de la population reste marqué par : Les divers réactions et commentaires de l’opinion, consécutifs au tirage au sort organisé à la Cour Constitutionnelle, entrainant le changement du Président de cette Institution ; La participation du Président de la République à la COP15 à Abidjan, en Côte d’Ivoire ; La tenue à Lubumbashi, des Travaux du Forum de la réconciliation entre filles et fils du Katanga ; La grogne parmi les enseignants des écoles primaires publiques qui reprochent au Gouvernement central le non-respect de ses engagements.

Dans le volet sécuritaire, le Vice-Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières a informé le Conseil qu’il se tient, à Lusaka, la 11ème Session de la Commission Permanente Mixte Défense et Sécurité entre la République de la Zambie et la République Démocratique du Congo.

Sur le plan social, il a été signalé la pénurie et la hausse des produits pétroliers, notamment dans les provinces du Bas-Uélé, du Kwango, de l’Équateur, de la Tshopo et du Kasaï-Oriental. Aux frontières, les services de la Direction Générale de Migration a reconduit à la frontière quatre sujets Burundais en séjour irrégulier.

Après l’intervention du Vice-Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, la Vice-Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, représentant le Ministre en mission, est revenu sur les opérations militaires menées dans le cadre de l’Etat de siège. Elle a indiqué que malgré l’activisme des groupes hostiles à la paix et au développement, les FARDC continuent à maintenir la pression tant sur les ADF/MTM, les M23 que sur les autres groupes armés.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube