Pius Muabilu : « Ceux qui n’auront pas respecté cette période de mise en conformité verront leurs stations purement et simplement fermées »

Pius Muabilu, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Urbanisme et Habitat et son collègue des Hydrocarbures, Didier Bidimbu, ont annoncé vendredi dernier le lancement de la campagne de contrôle de conformité  des stations-service. Répondant ce dimanche aux questions de Belela, le patron des villes congolaises est revenu sur la détermination du gouvernement de Sama Lukonde à  combattre à la fois la prolifération  des stations-service et la recrudescence des constructions anarchiques sur les servitudes.

Les inspecteurs de la commission interministérielle, composée des experts de l’Urbanisme et Habitat, de ceux des Hydrocarbures et d’autres ministères seront lancés sur terrain ce lundi 25 juillet 2022.  Sur quoi porteront leur contrôle?

Pour Pius Muabilu, ministre d’Etat en charge de l’Urbanisme et Habitat, ils vérifieront que les exploitants détiennent toutes les autorisations administratives  et sont en règle avec la réglementation et les obligations fiscales de l’Etat. Le contrôle portera également sur la conformité des installations au regard des autorisations délivrées. Et ce, sur l’ensemble du territoire national.

Quelles seraient les sanctions pour les contrevenants? « La règlementation a prévu un chapelet de sanctions contre les contrevenants. Mais notre démarche sera également pédagogique. En effet, à l’issue de chaque inspection, les résultats seront mis à la disposition de l’exploitant, avec une liste des actions à mener, toutes affaires cessantes, vis-à-vis de la réglementation, de la responsabilité individuelle, et des pénalités à payer par le contrevenant », souligne Pius Muabilu, avant d’ajouter que ceux qui n’auront pas respecté cette période de mise en conformité verront leurs stations purement et simplement fermées. Nous avons l’obligation de faire en sorte que les stations ne soient pas un danger pour la population et que nous puissions avoir des stations-service aux normes.

 Vous avez déclaré que le contrôle lancé va également viser les occupants des servitudes.  A quoi doit-on s’attendre? Et Pius Muabilu de préciser que la fermeté du gouvernement de la République ne s’arrêtera aux stations-service.

« Nous avons également décidé de mettre fin, à travers la même commission interministérielle, à la recrudescence des constructions anarchiques sur les servitudes dans nos centres urbains. Aujourd’hui, les emprises de nos routes sont occupées par les débits des boissons,  au mépris de la réglementation et au grand dam de la population qui ne sait plus par où passer. Allez à Ndjili, Masina, Kimbanseke, Lemba, Matete et ailleurs, vous noterez que les abords des routes constituent un danger pour la population; les commerçants ont occupé les espaces qui dépendent de la tenue et de l’exploitation des routes », répond-t-il, tout en précisant que de nombreuses mises en demeure ont été faites par mon Administration à ces commerçants. Beaucoup n’ont pas bougé.

C’est fini tout ça! Ils ne s’en prendront désormais qu’à eux-mêmes. Tout sera détruit! Le Gouverneur de la ville-province est saisi quant à ce. Nous avons tous en mémoire le triste événement de Matadi Kibala. Notre responsabilité est de faire en sorte qu’aucun drame de ce type ne survienne plus jamais dans notre pays.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube