Pius Muabilu crée une commission pour identifier le patrimoine du domaine privé de l’Etat

Le domaine privé de l’Etat est de la compétence du ministre d’Etat en charge de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu. Ainsi, il est de son devoir de savoir à combien est évalué ce patrimoine et dans quel état se trouve-t-il ? C’est pour répondre à ces questions que le ministre des villes a visité hier l’immeuble Flamboyant, dans la commune de la Gombe. A cette occasion, une commission a été mise en place et a deux mois pour présenter ses conclusions sur l’ensemble du territoire national. Elle devra aussi vérifier les titres et la régularité du payement des loyers par les locataires. Le patron des villes congolaises fera rapport au gouvernement une fois la mission terminée, avant d’annoncer les grandes décisions.

A l’issue de la visite qu’il a effectuée hier jeudi, Pius Muabilu est resté sans mot, au regard de l’état de dégradation très avancé de l’immeuble. « Vous savez que nous avons reçu comme mission, dans ce gouvernement des guerriers, de mobiliser les recettes en vue d’améliorer les conditions de vie de la population. Dans mon secteur, nous sommes un service des recettes et il fallait que je descende sur terrain pour voir d’abord les conditions : dans quelle situation se trouvent les appartements que nous mettons à la disposition de nos compatriotes pour louer, dans quelle situation ils vivent ? », explique-t-il à la presse.

Et de renchérir, c’est pour cela que vous m’avez vu descendre sur terrain pour donner un signal à la commission d’identification de notre patrimoine qui commence son travail aujourd’hui. « Nous allons prendre nos responsabilités après ce travail et je sens que ce travail sera de titan, parce qu’on ne peut pas continuer à penser que l’Etat puisse laisser son patrimoine dans ces conditions », a indiqué le ministre, qui a raconté comment, en prenant les escaliers, il s’est rendu compte de la vétusté de certains bureaux et certains appartements », dit-il.

 « De la même manière que nous sommes déterminés à fournir à ce gouvernement des plans urbains de référence pour dédensifier nos villes, de la même manière, je peux vous affirmer que je suis déterminé à faire changer les choses en ce qui concerne nos patrimoines », rassure-t-il.

Soulignons que ce patrimoine est entre les mains du ministère de l’Urbanisme et Habitat depuis 33 ans. C’est en 1988 que le Maréchal Mobutu créa le ministère de l’Urbanisme et Habitat et l’année suivante, le ministère récupérait ce patrimoine, relevant du domaine privé de l’Etat, qui était géré à l’époque par le ministère du Portefeuille.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube