Pollution des rivières Tshikapa et Kasaï : Constitution d’un collectif pour revendique les droits des victimes

 La fondation Muna Yala, à travers son président, Me Guy Mafuta Kabongo a annoncé officiellement la   constitution d’un collectif important pour revendiquer les droits des Congolais par rapport à leur environnement, suite à la pollution des eaux de rivières Kasaï et Tshikapa dans la province du Kasaï. C’était au cours d’une conférence organisée à Kinshasa ce mardi, qui a réuni plusieurs professeurs d’universités, étudiants ainsi que des structures qui militent pour le changement et la protection de l’environnement en RDC.

Le député national Guy Mafuta Kabongo a, à cette occasion, salué la solitude de ses collègues députés nationaux qui, d’après ce dernier, sont acquis à cette cause. Il a, en outre, exprimé son inquiétude face au gouvernement congolais qui, d’après lui, n’a pas respecté ses engagements lors de cette catastrophe naturelle.

L’élu de Tshikapa a cependant invité le gouvernement à mettre des moyens pour mener des analyses, question d’éclairer la population de la contrée qui continue d’utiliser les eaux polluées. Très dernièrement, le député nationale Guy Mafuta avait, lors de son passage dans la ville lancé l’identification des victimes de la pollution des rivières Kasaï et Tshikapa. L’élu de Tshikapa – Kamonia avait à l’époque doté un lot des filets de pêche aux pêcheurs de la rivière Kasaï et Tshikapa au-delà des vivres. Me Guy Mafuta Kabongo cherche à permettre aux vraies victimes de bénéficier de leurs droits selon les lois dans le principe pollueur – payeur

Jean-Luc Bakampenda Kabongo depuis Tshikapa

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube