Présenté par Julien Paluku: Le Plan Directeur d’Industrialisation (PDI) adopté par le Conseil des ministres

Le ministre de l’Industrie, Julien Maluku a soumis à l’approbation du Conseil le Plan Directeur d’Industrialisation de la République Démocratique du Congo. Ce Plan propose un nouveau modèle économique et industriel. L’orientation de la politique industrielle du Gouvernement vise la substitution des importations par la production locale, étant donné que leur facture pèse lourdement sur l’économie nationale.

Le Plan Directeur d’Industrialisation, a soutenu le ministre de l’Industrie, priorise les industries agroalimentaire, chimique-pharmaceutique et textile en vue notamment de réduire la facture d’importation de plus de 2,5 milliards dollars américains. Cette priorisation se justifie par l’impact à court terme que comportent ces industries susceptibles de stabiliser l’économie nationale.

Trois étapes sont prises en compte dans la schématisation de l’industrialisation de la République Démocratique du Congo : la dynamisation des industries existantes et création des unités industrielles nouvelles, accroissement de la part de l’industrie manufacturière au Produit Intérieur Brut (PIB) et à l’emploi, et construction et développement des Zones Économiques Spéciales et des Parcs Agro-Industriels ; Attraction de nouveaux capitaux et amélioration de la productivité industrielle, création progressive des parcs-industriels et transformation profonde de la structure de l’économie ; Appropriation de la technologie et production des nouvelles connaissances : création des parcs spécifiques et technologiques.

Les pistes de financement de ce Plan Directeur d’Industrialisation y sont également reprises. C’est le cas, du Partenariat Public – Privé (PPP), des Conventions de collaboration, d’investissements publics et privés.

Avant de clore son propos, le ministre de l’Industrie a rappelé que l’objectif de la densification industrielle à travers les espaces industriels est de ramener, dans la décennie 2020 – 2030, notre PIB à 100 milliards de dollars américains pour un budget de l’Etat devant se situer à près de 25 milliards de dollars américains, soit une pression fiscale de 25% qui rencontre la moyenne africaine. Après débat et délibérations, le Plan Directeur d’Industrialisation a été approuvé par le Conseil des Ministres.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube