QUELLE JUSTICE POUR LES CRIMES COMMIS EN RÉPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO?

Le peuple congolais est victime des crimes commis par ses propres frères et les étrangers pendant plusieurs années jusqu’à nos jours dans son propre pays.

Certes, plusieurs États d’Afrique, d’Amérique, d’Europe et d’Asie vivent dans la paix, dans l’unité et dans la cohésion suite à la justice transitionnelle. J’estime que la voie royale qui permettra la RDC de recouvrer la paix durable, la cohésion et l’unité nationale en rapport avec les crimes commis en RDC, c’est la justice transitionnelle, étant gage de la refondation de l’Etat.

La preuve en est que  les crimes commis en RDC font trembler certains présidents des pays voisins. L’un d’eux nie même la commission de ces crimes. A cet effet, la justice transitionnelle s’impose pour favoriser le bon rapport entre les États impliqués dans ces forfaits.

La justice transitionnelle sera mise en place pour les crimes mentionnés dans  le rapport Mapping et d’autres crimes jugeront favorables pour le rétablissement de la paix.

C’est l’heure de sortir la RDC dans l’ornière et focaliser tous nos efforts sur le bien être des congolais  sur la vision du président de la République Félix Tshisekedi, ayant manifesté son engagement ferme de rétablir la paix et la sécurité à l’Est, en décrétant l’état  de siège. On n’ignore pas l’importance de la justice pénale, mais au nom de la paix et de développement de notre pays, la justice transitionnelle s’impose.

Lumumba disait : « Le Congo uni, pays fort ».

Vive la justice transitionnelle!

Vive la paix durable.!

BETTENS NTUMBA

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube