Rachid Agassim : « Le Maroc est devenu une destination de choix s’agissant des études supérieures… »

Le Royaume du Maroc a accordé il y a peu 24 bourses aux médecins de l’Université de Kinshasa pour leur spécialisation dans plusieurs domaines, que l’ambassadeur de Sa Majesté le Roi en Rdc, M. Rachid Agassim s’est chargé de leur remettre. A en croire le diplomate marocain, cela prouve que le Maroc est devenu une destination de choix s’agissant des études supérieures et au niveau de la formation, toutes disciplines confondues. Cela rentre aussi dans la politique de Sa Majesté le Roi de donner la vraie substance à la coopération Sud-Sud.

Dans un entretien qu’il nous a accordé dans son bureau de travail à l’ambassade du Royaume de Maroc en Rdc, l’ambassadeur Rachid Agassim, à une question lui posée, il s’est exprimé avec joie : « Des bourses, encore et encore pour la Rdc », avant de souligner que comme je le disais toujours, la Rdc est un pays ami et frère. Notre coopération africaine est bien évidement sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi, que Dieu l’assiste, est une priorité pour nous.

Et de renchérir, si vous l’avez remarqué, comme je l’ai indiqué à maintes reprises, on a augmenté. C’est un rythme crescendo, soit de 45 bourses à maintenant 160 pour le cycle normal, c’est une bonne chose, on espère toujours faire mieux selon la disponibilité.

Disons que le Maroc accueille quelques milliers d’étudiants de tous les pays du continent africain, pas seulement de la Rdc. Il a aussi diversifié les bourses pour aller au-delà du cycle normal. Maintenant, ça fait trois ans qu’on octroie 10 bourses dans le cadre d’Excellentia, un programme initié dans le cadre de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi. On a ajouté les bourses de la Formation professionnelle. Cette année, ajoute-t-il, on a ajouté une trentaine et la spécialisation.

Rachid Agassim reconnait qu’il y a un engouement considérable des étudiants en Médecine. « Beaucoup qui ont fait leur début de Médecine en Europe, préfèrent leur spécialisation au Maroc. Et ça c’est un très bon point. C’est dans ce cadre là que l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) a octroyé à plusieurs pays amis et frères des bourses pour cette spécialisation en Médecine », préside-t-il, tout en informant que la Rdc a eu 24 et on espère toujours avoir plus.

A Kinshasa par exemple, raconte-t-il, j’entends qu’il y a beaucoup de médecins qui ont été formés au Maroc. Les Cliniques Ngaliema par exemple, comptent 13 ou 14 médecins formés au Maroc, y compris le médecin en chef. Mais il y a en beaucoup dans d’autres facilités médicales. Cela prouve que le Maroc est devenu une destination de choix s’agissant des études supérieures et au niveau de la formation, toutes disciplines confondues, dit-il.

Cela rentre aussi dans la politique de Sa Majesté le Roi de donner la vraie substance à la coopération Sud-Sud. « On a besoin de ces actions concrètes et sincères pour aller de l’avant dans la coopération Sud-Sud, afro-africaine. Comme a dit Sa Majesté, l’Afrique doit faire confiance à l’Afrique et nous devons investir dans notre jeunesse, parce que c’est ça notre futur, notre avenir. Les compétences africaines sont les plus aptes à aller de l’avant et à aider dans le développement de notre continent », dit-il.

Très ému et très heureux de voir les compétences médicales qui vont aller se perfectionner pour leur spécialisation au Maroc, l’ambassadeur du Maroc en Rdc pense que c’est une très bonne chose, c’est un gage de confiance. C’est des jeunes ambitieux, ils vont adorer leur cadre de vie et d’étude. Déjà, ils n’ont jamais été au Maroc, ils vont être impressionnés dès le premier jour. Incessamment, ils vont commencer à partir à partir du 26 avril.

« J’ai grand espoir que nos compétences vont comprendre qu’il n’y a personne qui peut servir son pays mieux que soi-même. C’est ça ce que nos jeunes congolais doivent comprendre. Je crois qu’ils sont dans la bonne direction », martèle Rachid Agassim.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube