Rachid Agassim : « Le programme des cantines scolaires s’imprègne des vraies valeurs africaines de la solidarité et du partage »

Le programme des cantines scolaires étant un appui majeur à la politique de la gratuité de l’enseignement initié par le chef de l’État congolais, le gouvernement de la République a sollicité l’expertise du Programme alimentaire mondial (PAM) pour la matérialisation de ce projet dans la mise en œuvre des stratégies sectorielles de l’éducation et de la formation des modèles des cantines scolaires dans toutes les provinces de la RDC liées aux programmes de résilience du PAM.

En marge de la célébration de la journée mondiale de l’Afrique, le 25 mai de chaque année, le gouvernement congolais représenté par la vice-ministre de l’EPST, Aminata Namasia, conjointement avec le groupe des ambassadeurs de l’union africaine et le PAM ont procédés à la remise des dons symboliques aux élèves de l’école conventionnée catholique, Mosolo de la commune de la N’Sele dans la capitale congolaise.

Ce geste répond à la vision 2022 du thème international de la journée mondiale de l’Afrique axé sur  » le renforcement de la résilience en matière de nutrition et de sécurité alimentaire sur le continent africain ». Pour Rachid Agassim, ambassadeur du Royaume du Maroc en Rdc et vice-président du groupe des ambassadeurs africains,  cet événement caritatif pour les cantines scolaires à l’école Mosolo de Kinshasa, s’imprègne des vraies valeurs africaines de la solidarité et du partage qui permettent d’assurer un minimum de résilience en matière de nutrition et de sécurité alimentaire en Afrique tel que décliné par le thème 2022 de la journée mondiale de l’Afrique.

De son côté, le gouvernement congolais par le billet de la vice-ministre de l’EPST a manifesté sa volonté à matérialiser ce programme des cantines scolaires dans l’école Mosolo et plusieurs autres écoles de la République, afin de maintenir d’avantage les enfants à l’école et réduire le taux d’absentéisme et améliorer la performance scolaire, car dit-on :  » le ventre affamé n’a point d’oreille », a déclarée Aminata Namasia, vice-ministre de l’EPST.

Elle sollicite par ailleurs à l’Union africaine et le groupe des ambassadeurs africains en RDC pour la matérialisation du programme des cantines scolaires, le programme alimentaire mondial met en place toute son expertise pour la mise en œuvre à l’école Mosolo et plusieurs autres écoles de la République, des champs communautaires ou des entreprises des entreprises agricoles gérée par les parents d’élèves ou d’autres acteurs pour générer des revenus par la production et vente des produits afin de financer de façon autonome les cantines scolaires et participer même au frais de fonctionnement des écoles.

C’est ce qu’a indiqué M. Peter Musoko, représentant pays du PAM en RDC qui affirme qu’avec un accompagnement meilleur, ce modèle innovant de financement des cantines scolaires pourra jouer un rôle moteur dans la résilience et le développement de l’entreprenariat au-delà même des écoles.

Toutefois, pour rassurer les responsables de l’école Mosolo de la N’Sele de leur accompagnement, le gouvernement congolais conjointement avec l’Union Africaine et les groupes des ambassadeurs africains en Rdc ont remis un chèque pour la cantine scolaire des 300 élèves de l’EP Mosolo tous les mois  pour trois mois.

Ces repas seront livrés par le réseau national des associations des femmes rurales RENAFER sous la conduite du PAM à daté du mercredi 25 mai 2022.

Cette restauration livrée est composée des pains et galettes fabriqués à base de manioc et un thé fait à base de Soya pour la bonne santé des élèves, selon Isabelle Monga, présidente nationale de RENAFER.

Satisfait de ces dons, Eddy Kashala Tshibuyi, Directeur de l’EP Mosolo a remercié l’État congolais et l’ensemble de ses partenaires pour ce geste solidaire. Cependant, Eddy Kashala a sollicité l’implication de la vice-ministre de l’EPST pour la mécanisation de son institution.

À noter que cet événement caritatif pour la nutrition saine en milieu scolaire qui s’exécute avec l’expertise du PAM, se matérialise sous le financement du ministère des Affaires étrangères de la Rdc conjointement avec l’Union Africaine et le groupe des ambassadeurs africains en Rdc.

Hortence Kanvu

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube