Rapprochement Rdc et Zambie : « Un exemple pour tous les pays d’Afrique »

En provenance de Lubumbashi où se tient la Conférence interprovinciale entre le Grand Katanga et le Grand Kasaï, le Chef de l’Etat, accompagné de son épouse Denise Nyakeru Tshisekedi, séjourne depuis ce vendredi 29 avril 2022 à Lusaka, capitale de la Zambie, en vue de faire avancer un projet qui lui tient à cœur : l’implantation à Kinshasa de l’usine de fabrication des précurseurs des batteries électriques. Projet dont le Centre d’excellence et de formation a été lancé à Lubumbashi le vendredi 22 avril dernier.

Accueilli au pied de l’avion par le ministre zambien des Affaires étrangères et l’ambassadrice de la Rdc en Zambie, le couple présidentiel s’est plié au protocole réduit au maximum pour cause de Covid-19 avant de se rendre à son hôtel.

Conformément au programme élaboré pour la circonstance, les Chefs de l’Etat congolais Félix Tshisekedi et zambien Hakainde Hichilema ont eu un tête-à-tête suivi de la signature de  »l’Accord entre la Zambie et la RDC relatif à la chaîne de valeurs des batteries électriques et renouvelables ». La cérémonie s’est déroulée à  » Mulungushi International Conference Centre ».

Plusieurs discours ont été prononcés à cet effet. Notamment ceux, successivement, du chancelier de l’université de Zambie, du président des industries manufacturières, du gouverneur de la Banque centrale de Zambie, du représentant de l’Afriximbank pour l’Afrique australe, du représentant de l’Uneca, côté Zambie, et le ministre de l’Industrie Julien Paluku, côté RDC.

Tous, dans leurs speechs, ont salué le rôle précurseur des Chefs d’Etat congolais et zambien dans la mise en commun des aspects juridiques, pour l’exploitation des minerais.

L’événement dans l’événement est le double discours des Présidents Félix Tshisekedi et Hakainde Hichilema.

Le Chef de l’Etat congolais a introduit le sien en déclarant qu’il s’agit pour lui d' »un jour historique, une grande fierté pour l’Afrique que cette cérémonie de signature d’une grande aventure qui va commencer entre nos deux pays », ce d’autant plus que la RDC et la Zambie concentrent près de 80 % des réserves mondiales de lithium, minerai qui entre dans la fabrication des batteries électriques. En étant ensemble, a-t-il fait valoir, les deux pays sont  » beaucoup plus forts » et  » pouvoir ainsi être le maître de leur destin « .

Dès lors que cela aura un impact retentissant pour les économies respectives, Félix Tshisekedi a considéré que la date du 29 avril 2022 est « un jour précurseur pour la suite de la vie économique de notre continent », mais surtout  » un exemple pour tous les pays d’Afrique « . Et d’ajouter, dans la perspective de la Zone de libre-échange continentale, en mettant ensemble les énergies, les intelligences et leurs capacités : « Je n’ai aucun doute que l’Afrique sera vraiment le continent de demain «, en raison de l’avance considérable qu’on a sur le monde : la jeunesse qu’il faut encadrer, promouvoir pour devenir le fer de lance du continent.

 » Laissez-moi me réjouir de ce jour et remercier le Dieu Tout-Puissant qui a doté nos pays de ces ressources naturelles et qui nous a donnés cette intelligence de pouvoir les transformer chez nous et en faire des atouts économiques « , a-t-il déclaré en mot de la fin.

Son homologue zambien, dernier à prendre la parole, l’a remercié avant d’exprimer ses impressions.

Le ministre Julien Paluku a procédé à la lecture du communiqué final en version française, communiqué signé par les deux Chefs de l’Etat.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube