Résilience de l’économie congolaise face à la crise mondiale : Sama Lukonde reçoit les félicitations du FMI

La représentante du FMI salue les réformes entreprises par le gouvernement congolais pour l’amélioration du climat des affaires et dans la gestion des finances publiques. Et ce, nonobstant des risques dus à des facteurs exogènes sur les prix des matières premières, l’économie de la RDC est sur la bonne voie pour  montrer encore plus de résilience malgré la situation mondiale globale peu reluisante.

Le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a eu, ce lundi 24 octobre 2022, une séance de travail, à la Primature, avec une délégation du Fonds monétaire international conduite par la Conseillère du Département Afrique et cheffe de mission du FMI pour la République démocratique du Congo, Mercedes Vera Martin avec qui, il a eu une discussion très constructive sur les défis relatifs au maintien de la stabilité macroéconomique au niveau du pays.

Les ministres du Budget et des Finances ainsi que la gouverneure de la Banque centrale du Congo ont également pris part à cette séance de travail.

Au sortir de cette audience, la représentante du FMI a confié à la presse qu’elle salue les réformes entreprises par le gouvernement congolais pour l’amélioration du climat des affaires et dans la gestion des finances publiques. Et grâce à cela, estime-t-elle, et nonobstant des risques dus à des facteurs exogènes sur les prix des matières premières, l’économie de la RDC est sur la bonne voie pour  montrer encore plus de résilience malgré la situation mondiale globale peu reluisante. Selon elle, si la RDC a pu maintenir sa croissance économique au-dessus de 5,5 % pour l’année 2022, à la faveur de ses bons choix stratégiques et d’un secteur minier toujours plus fort, elle peut faire mieux pour 2023.

 » Nous avons eu une séance de travail avec le Premier Ministre. C’est une discussion constructive sur les défis relatifs au maintien de la stabilité macroéconomique au niveau du pays. Les résultats pour 2022, on sait que l’économie de la RDC a fait montre d’une résilience significative due aux choix stratégiques très importants. On peut avoir une croissance plus haut, en ce moment, au-dessus de 5,5 % cette année. Pour l’année prochaine, il y a plus d’incertitude au niveau de la situation globale. Mais nous pensons qu’avec les réformes entreprises pour l’amélioration du climat des affaires et dans la gestion des finances publiques, l’économie de la RDC peut continuer à montrer la résilience au niveau de la croissance, avec son secteur minier qui est très fort », a-t-elle déclaré.

JMNK

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube