Rose Mutombo, Aimé Sakombi et Julien Paluku inspectent les travaux de la ZES pilote de Maluku

Après le lancement des travaux de traçage et forage dans la Zone Économique Spéciale pilote de Maluku par les entreprises qui ont déjà signé le contrat d’occupation de ladite zone, les choses s’accélèrent avec des bulldozers et autres machines qui métamorphosent le site.

Le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Rose Mutombo, le Ministre des Affaires Foncières, Aimé Sakombi et celui de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya ont inspecté ce samedi ces travaux.

 Pour le ministre d’Etat, ministre de la Justice, les propriétaires de deux parcelles qui restent sur le total de 192 seront indemnisés par le Gouvernement.

« On m’a impliquée au niveau du Gouvernement pour que l’on puisse trouver une solution à l’amiable. Je crois qu’il était important de descendre sur le terrain pour apprécier et voir comment on peut se retrouver sur la table, les ministres sectoriels pour que ce processus puisse aller plus vite de l’avant. Surtout, échanger avec notre collègue des Finances, parce qu’on doit les exproprier », affirme-t-elle.

Et à son collègue des Affaires Foncières d’ajouter : « comme vous le savez, le pilier majeur du Gouvernement, c’est la numérisation du cadastre. Et ici, comme nous devons attirer les investisseurs, nous allons créer une base de données inviolables et je confirme qu’il y aura zéro conflit dans la zone économique ».

De son côté, le ministre de l’Industrie s’est satisfait de l’évolution des travaux au sein de la Zone Économique Spéciale pilote de Maluku.

« Je suis très satisfait de l’évolution des travaux tel que je viens de le voir. Je l’ai dit plusieurs fois, le chef de l’Etat tient à ce qu’à la fin de cette année, quelque chose pousse. Lorsque j’ai vu les travaux tels qu’ils sont en train d’évoluer, l’ambition que le chef s’est donnée pour qu’en fin 2022, mi-2023 les premiers produits soient produits, sera accomplie », insiste-t-il, avant d’ajouter d’encourager les entreprises qui sont en train de travailler, ainsi que les travailleurs à considérer qu’au début, il y aura toujours de problèmes.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube