Sama Lukonde condamne l’assassinat, par un policier blanc aux États-Unis, de Patrick Lyoya

Dans la suite de la communication du Président de la République, le Premier Ministre, a informé le Conseil de sa mission effectuée, à Goma et à Bunia du lundi 11 au mercredi 13 avril 2022, dans le cadre de l’évaluation des mesures d’application de l’état de siège dans les Provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Outre les Honorables Députés Nationaux et Sénateurs, membres de la Commission Défense et Sécurité, originaires des Provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, le Chef d’Etat-Major Général des FARDC et le Commissaire Général de la Police nationale congolaise, dix membres du Gouvernement central ont fait partie de la délégation. Il a indiqué que ce séjour, intervenant près d’un an depuis la proclamation de l’état de siège dans cette partie du pays, a permis de dégager les avancées et les défis à relever, ainsi que de prendre en compte les recommandations adressées au Gouvernement de la République, par les Gouverneurs militaires lors des réunions de sécurité, et les préoccupations des différents acteurs sociaux, économiques et politiques.

Avant de clore son propos, le Premier Ministre a condamné avec force le lâche assassinat, par un policier blanc aux États-Unis, d’un citoyen d’origine congolaise nommé Patrick Lyoya, sans arme, lors d’un contrôle de routine. Il a précisé que l’Ambassadeur des États-Unis d’Amérique en République Démocratique du Congo a exprimé à notre Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires étrangères, les vifs regrets ainsi que les condoléances de son Gouvernement suite à cet acte ignoble.

L’Ambassadeur des États-Unis d’Amérique a rassuré le Gouvernement de la République que tout est déjà mis en œuvre, par son pays, pour que le policier auteur de cet assassinat soit sévèrement sanctionné conformément aux lois américaines en vigueur.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube