Se conformant à la Loi fondamentale : Le Sénat désigne Louis Mbonga Magalu juge à la Cour Constitutionnelle

Le Congrès réunissant le Sénat et l’Assemblée nationale aura bel et bien lieu ce lundi 23 mai au Palais du peuple, siège du Parlement.

En prévision de cette grande messe politique, le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo a présidé une plénière, le vendredi 20 mai, au cours de laquelle les sénateurs ont statué et désigné par résolution le sénateur Bonga Magalu comme candidat du Sénat pour siéger à la Cour Constitutionnelle, la plus grande instance judiciaire du pays.

Il faut noter que c’est sur demande du Chef de l’Etat et conformément aux dispositions de la Loi fondamentale que le Parlement se réunira ce lundi pour   désigner un candidat juge à cette haute Cour. Le juge désigné va ainsi succéder au   juge Polycarpe Mungulu décédé en avril dernier.

 Pour rappel, selon la Constitution, sur les 9 juges qui composent la Cour Constitutionnelle, 3 proviennent du Parlement. Actuellement, les Juges Bokona Wipa et Wasenga qui siègent à cette Haute Cour pour le compte Parlement ont été désignés par l’Assemblée nationale. Louis Bonga désigné par le Sénat va ainsi porter à trois le nombre de juges désignés par le Parlement, pour raisons d’équilibre

La plénière du Sénat a également, à l’instar de l’Assemblée nationale, voté le projet de loi portant autorisation de la prorogation de l’état de siège dans une partie du territoire national. Sur 81 sénateurs ayant pris part à ce vote, 78 ont voté pour, 1 a voté contre, et 2 ont voté abstention.

Cette loi a été ensuite transmise au Président de la République pour promulgation

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube