Secteur minier: JC Katende exige la publication du protocole signé entre la Rdc et le Rwanda

Dans ses pages d’opinions libres intitulées : « Le Rwanda de retour dans les mines de la RD Congo », Me Jean-Claude Katende rappelle qu’en 1996, la conquête du pays par l’AFDL ne visait pas seulement la prise du pouvoir politique à Kinshasa, mais surtout le contrôle des ressources naturelles du pays par le Rwanda et l’Ouganda. C’est grâce à l’AFDL que ces deux pays ont commencé l’exploitation illégale des ressources naturelles de la République Démocratique du Congo.  Le rapport du Groupe d’experts des Nations Unies sur l’exploitation illégale des ressources naturelles et autres de la République Démocratique du Congo est éloquent à ce sujet.

Et de poursuivre, le contrôle des ressources naturelles de la République Démocratique du Congo a conduit à la commission des crimes graves contre les congolais.  Le rapport Mapping des Nations unies décrit l’étendue des crimes commis dans notre pays par ces forces d’occupation.  « Les Présidents Tshisekedi et Kagame évitent de liquider le passé des crimes graves commis en République Démocratique du Congo par les troupes rwandaises. Ils parlent de tout sauf de cette question », constate-t-il, avant de dire que le Rwanda et l’Ouganda se sont enrichis illégalement en exploitant sans contrepartie les mines de notre pays.

Cette exploitation illégale a été décriée par la société civile congolaise et par la Communauté internationale.

Aujourd’hui, 25 ans après, le Rwanda est de retour dans les mines de la République Démocratique du Congo, par l’intermédiaire de l’accord signé le 26 juin 2021 portant sur l’exploitation de l’Or. Il est de retour maintenant légalement.  Les minerais que le Président Kagame prenait avec une armée cachée dans le dos, il va les prendre maintenant en brandissant un papier signé avec le Gouvernement congolais.

Pour Jean-Claude Katende, il est important que les congolais sachent les termes du protocole d’accord signé par le Gouvernement congolais avec le Rwanda. Conformément au Code minier Congolais, le Gouvernement est appelé à rendre public ce protocole d’accord. Il est aussi important que les congolais sachent, dans ce partenariat pour l’exploitation de l’Or du Congo, qu’est-ce que le Congo donne et qu’est-ce que le Rwanda apporte ?

En plus, les congolais ont le droit de savoir ce que chacun de deux pays va devoir gagner. « Si le Président Tshisekedi se plaint de certains contrats miniers au Lualaba qui ne profitent pas au Congo, il est clair que l’accord signé avec le Rwanda ne doit pas être au préjudicie du Congo.  Chaque pays doit gagner en fonction de ce qu’il apporte. Celui qui apporte plus doit gagner plus », explique l’avocat, qui pense que pour que le peuple congolais s’assure que tout est passé à son profit, il est clair que le protocole d’accord doit être rendu public.

Car, rendre public le protocole d’accord est une obligation légale à laquelle le Gouvernement doit se plier.  « J’appelle tous les congolais à exiger la publication de cet accord pour savoir à quoi le Congo s’est engagé avec le Rwanda. Un peuple qui ne surveille pas ses dirigeants se fera toujours rouler dans la boue », termine celui qui se fait appeler « le gardien du temple).

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube