Selon Berci et le Groupe d’étude sur le Congo (GEC): Dr Denis Mukwege, personnalité politique préférée

Berci et le Groupe d’étude sur le Congo (GEC) ont publié ce 15 juillet les résultats et leur analyse d’un sondage effectué du 14 au 19 mars derniers – donc avant l’imposition de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu et avant le vote de la loi sur la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) – auprès de 1724 personnes réparties dans 25 des 26 provinces de la RD Congo (sauf le Sud-Ubangi). Parmi ces personnes, 71% étaient affiliées à un parti politique: 27% à l’UDPS (Tshisekedi); 12% à Ensemble (Katumbi); 12% à Ecidé (Fayulu), les autres répartis entre sept partis. La marge d’erreur est de 3%.

Le sondage a donc été réalisé alors que le président Félix Tshisekedi venait de rompre sa coalition avec son mentor et prédécesseur Joseph Kabila; 80% des interrogés accueillent cette rupture avec enthousiasme. Et ils sont 61% à se montrer satisfaits des performances de Félix Tshisekedi.

Opinions favorables

A en croire Berci et le Groupe d’étude sur le Congo (GEC), si l’on interroge les sondés sur la bonne opinion qu’ils ont des principales personnalités politiques et de la société civile, c’est le Dr Denis Mukwege qui l’emporte haut la main avec 78%. Le cardinal Fridolin Ambongo est à 67% de bonnes opinions (-16% par rapport à février 2020); le nouveau venu, le Premier ministre Sama Lukonde à 66%; Moïse Katumbi à 61% (-14% par rapport à février 2020); Eve Bazaïba (MLC) à 51%; son patron Jean-Pierre Bemba à 49% (-14%); Modeste Bahati à 47% (+7%); Martin Fayulu à 46% (-23%). Bien plus bas dans le tableau, on trouve Joseph Kabila à 15% (-13%).

L’enseignement primaire gratuit

Le sondage nous apprend encore que 52% des interrogés pensent que le pays va dans la bonne direction (surtout à Kinshasa, dans l’espace kasaïen et au Katanga, note l’analyse) et 57% – surtout à l’ouest du pays – pensent que les forces de défense et sécurité commettent moins d’abus qu’auparavant. En revanche, 64% sont mécontents face à la réponse des autorités à la pandémie de Covid-19 et, en dépit de la mort de « 32 parlementaires » à cause du coronavirus, selon le rapport, 74% des interrogés ne veulent pas être vaccinés.

La décision la plus populaire du président Tshisekedi a été d’imposer la gratuité de l’enseignement primaire pour 29% des sondés (contre 17% pour la fin de la coalition avec Kabila), « même si beaucoup ne sont pas totalement satisfaits de sa mise en œuvre ».

On note enfin une chute de l’optimisme quant à l’avenir: 25% seulement sont optimistes quant à leur avenir personnel (71% en février 2020) et 17% « très confiants » pour l’avenir du Congo (46% en février 2020).

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube