Sénat : La commission PAJ entame l’examen de la loi électorale

Le Sénat, sous l’impulsion de son Bureau présidé par Modeste Bahati Lukwebo, est déterminé à  doter le pays   de la loi électorale avant la fin de la session de mars,  qui intervient le  15 juin  2022.

C’est dans ce cadre que la plénière tenue le 7 juin à la Chambre haute du parlement congolais a accordé deux jours à la  commission PAJ  pour recevoir les amendements et 4 jours pour examiner la loi, afin de présenter son rapport à la plénière prévue ce dimanche 12 juin.

Les travaux de cette commission ont été ouverts mercredi par son président Jean Bakomito, qui a promis de travailler d’arrache-pied pour terminer cette mission  dans le délai leur imparti.

 « On nous a donné deux jours pour recevoir les amendements. Nous en sommes là et nous attendons les amendements qui sont déjà déposés par les collègues. En attendant, nous nous sommes quand même réunis, question de prendre contact et de préparer la manière dont le travail va se dérouler. Vous avez vu tous les membres de la PAJ, la quasi-totalité était là. Nous demandons aux uns et aux autres de se disponibiliser, car le temps qui nous ai imparti est vraiment minime ; ça va demander un peu de sacrifice et beaucoup de disponibilité », a indiqué le sénateur Jean Bakomito, président de la PAJ.

Et de poursuivre que tous les membres présents sont prêts à travailler. « Nous allons essayer de travailler d’arrache-pied ; c’est vrai que c’est une loi qui est très attendue, mais il y a également le délai, car d’ici le 15 juin, nous devons aller en vacances. Donc le temps nous ai compté, ce n’est pas exclu qu’on ait une paritaire. Il faut voir avec tout ça, mais pour l’instant, nous allons nous concentrer au travail. Nous allons faire de notre mieux pour travailler et apporter à la plénière le rapport du travail qui est attendu de nous, rassure-t-il.

Malgré le fait cette loi a été transmise en retard à la Chambre haute par l’Assemblée nationale  pour examen en seconde lecture,  violant ainsi les articles 124 et 125 de la Constitution, le  Sénat reste déterminé à voter la loi électorale avant le 15 juin,  date prévue pour la clôture de la session ordinaire de mars.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube