Séoul (Corée du Sud) : Patricia Nseya insiste sur le respect des dates de production des kits électoraux

Le Rapporteur  de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Patricia Nseya Mulela multiplie des réunions à Séoul, en Corée du Sud où elle séjourne pour superviser  la production des kits devant servir à l’enrôlement des électeurs, la carte d’électeur et les services connexes. Ce mardi 06 septembre, le porte-parole de la Centrale Électorale a présidé une réunion de travail au siège général de MIRU SYSTEMS Co, la Firme sud-coréenne qui produit ces matériels.  Les programmeurs,  concepteurs, techniciens et experts de MIRU SYSTÈMS, son Président et les experts de la CENI ont participé à cette réunion purement pédagogique.

Séance tenante,  les ordinaires du lieu, techniciens de cette  Société, ont fait une démonstration de la chaîne des étapes à remplir pour la production de ce que sera la prochaine carte d’électeur de la République démocratique du Congo (RDC). L’occasion était propice pour l’envoyée du Président Denis Kadima, d’insister sur le respect des dates convenues dans le contrat pour la production des kits, étant donné que cette Institution d’appui à la démocratie, seule habilitée à organiser les élections en RDC, n’a pas une minute à perdre. Le Bureau de la CENI qui a été installé avec un retard de plus de deux ans, embraye sur l’accélérateur pour que les Congolais se rendent aux urnes au 3ème trimestre de 2023.

Les questions et  réponses ont suivi l’étape d’explication technique.

Après cette réunion avec les experts de la CENI et ceux de MIRU SYSTÈMS,  Me Patricia Nseya a eu un tête-à-tête en comité restreint avec quelques-uns de ses collaborateurs  et   le chairman de MIRU accompagné de deux de ses assistants également,  pour la consolidation des remarques et suggestions formulées après la première simulation d’enrôlement d’un électeur. L’enjeu est de produire la meilleure carte possible qui s’étend également sur la durée. Patricia NSEYA a ensuite visité les installations de la direction de MIRU SYSTEMS.

Il convient de préciser que la nouvelle carte intègre une nouvelle donne innovante qu’est « l’IRIS » ou la reconnaissance  au moyen d’yeux. Une prouesse que seule MIRU SYSTÈMS a pu  intégrer dans son offre à la CENI, plus-value au-delà du prix attractif. Selon les experts de cette Firme,  cette innovation va résoudre la problématique des doublons et les  difficultés qu’avaient les personnes ayant des soucis d’empreintes digitales ou qui ne sont plus fiables ; celles  qui ont perdu des doigts ou les mains. L’œil fera office d’empreinte pour la reconnaissance.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube