Site Sokopao/Limete: Chérubin Okende, Godé Mpoyi et des députés provinciaux déplorent les constructions anarchiques

Une capitale comme Kinshasa, avec une population de plus de 10 millions d’habitants, ne peut jamais exister sans chemin de fer. Malheureusement, les populations ont construit sur des emprises publiques ou occupent illégalement des espaces par lesquels le train devait passer. D’où la nécessité pour l’Etat de détruire toutes ces constructions pour la matérialisation du programme gouvernemental dans ce secteur.

Alors qu’il ’y a quelques années, le Gouvernement central par l’entremise du ministre des Affaires Foncières avait interdit toute construction anarchique sur le site Socopao dans la commune de Limete, cette concession de la Société Commerciale des Transports et Ports se voit être spolié.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, indique une dépêche du service de presse et communication du ministère des Transports, Voies de communication et Désenclavement, parvenue au Quoticien.cd, ces hangars sont aménagés aux mêmes endroits où étaient construites des maisons détruites autre fois par l’Autorité.

Une situation qui bloque le développement et renforce l’insécurité dans cette partie de la ville de Kinshasa.

Saisi de la situation, indique la même source, les députés nationaux et provinciaux (avec à leur tête le président de l’Assemblée provinciale Godé Mpoyi) élus de Kinshasa avaient à leur tour aussi saisi le Gouvernement. Sur instruction du Président de la République, le ministre des Transports voies de communication et de désenclavement a effectué une descente sur place pour sauver le patrimoine de l’ex-Onatra.

Le gouvernement à travers le ministère des Transports, Voies de communication et de Désenclavement qui tient à la reprise du train urbain pour ainsi désengorger le trafic dans la capitale se voit bloqué par ces constructions anarchiques.

Face à cette situation, le ministre Chérubin Okende Senga est claire, il faut remettre la SCTP dans ses droits.

Le bourgmestre de la commune de Limete Douglas Nkulu qui s’est réjoui de la présence du ministre Chérubin Okende, a confirmé la spoliation de cette concession et compte sur l’implication du ministre.

Pour matérialiser ce vœu du chef de l’Etat, le ministre Chérubin Okende a instruit à travers une correspondance le Directeur général de la SCTP afin de construire le mur d’obstacle pour ainsi éviter toute infiltration de la population sur la voie ferrée.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube