Situation à Kwamouth : Le gouvernement se réjouit du retour au calme

M.Patrick Muyaya, ministre de la Communication et Médias et Porte-parole du gouvernement, a lancé officiellement le briefing hebdomadaire ce lundi 10 octobre 2022 sur les délibérations de la 72ème réunion du Conseil des Ministres et les questions d’actualité.

Patrick Muyaya est de prime abord, revenu sur la communication du Président de la République, Félix Tshisekedi qui s’est notamment appesanti sur la situation à Kwamouth instruisant au ministre de solidarité de préparer une mission humanitaire surplace.

 « Il y a eu malheureusement, d’après le bilan qui nous a été partagé par la gouverneur de Mai-Ndombe, plus de 180 morts à la suite de ce conflit entre Teke et Yaka. Le gouvernement a pris toutes les dispositions pour que la sécurité puisse être rétablie », a dit Patrick Muyaya.

Le ministre de la Communication et Médias a également informé que le Président de la République a évoqué dans sa communication, les dérapages judiciaires interpellant le Conseil supérieur de la magistrature et le Ministre d’État, ministre de la justice afin de remettre de l’ordre dans le secteur.

Une communication du Président de la République appuyée par le Premier Ministre qui dans la foulée, s’est appesanti sur les discussions qui se poursuivent notamment avec les médecins à Bibwa. « Il y a un besoin de désamorcer la crise dans ce secteur parce que nous avons fait du dialogue social une stratégie », a rappelé le Ministre de la Communication et Médias.

Dans le deuxième chapitre consacré aux points d’informations, Patrick Muyaya a évoqué les points faits par le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, décentralisation et sécurité sur l’état général du pays et la situation dans les provinces. Son intervention a été suivie par le ministre de la Défense qui a fait le point des détails opérationnels de ce qui se passe sur le terrain principalement dans les provinces en état de siège. Le ministre de la Santé s’est quant à lui, appesanti sur la situation sanitaire de Covid-19.

Patrick Muyaya a également évoqué le troisième chapitre du Conseil des ministres sur l’approbation d’un relevé des décisions qui sont prises en conseil des ministres et qui doivent être formalisées avant qu’elles soient notifiées aux autorités compétentes.

 « Nous passons toujours par une séance d’adoption au troisième chapitre », a dit Patrick Muyaya.

Le Conseil des ministres a, comme à l’accoutumée, discuté des dossiers.

« Cette semaine, nous avons discuté du dossier présenté par le ministre des Finances qui a fait le rapport de l’état des finances publiques. Il a expliqué par exemple qu’au 30 septembre 2022, nous avons dépassé les assignations budgétaires pour l’exercice en cours », a informé Patrick Muyaya.

S’agissant de l’impact social de ces assignations budgétaires atteintes par le gouvernement, le porte-parole des Warriors a signifié qu’il y a encore beaucoup à faire pour que cette population de plus 100 millions d’habitants ressente cette amélioration. Il a, néanmoins, rappelé que le gouvernement assiste mensuellement les Congolais en payant 40% de carburants utilisés à travers les ménages et les véhicules de tout genre. « Le gouvernement subventionne auprès des pétroliers les carburants que nous consommons pour que cela n’impacte pas négativement la vie de notre population », a-t-il déclaré.

Concernant le séjour du Président congolais Sassou Nguesso à Kinshasa, le ministre Patrick Muyaya a indiqué que plusieurs sujets d’intérêt commun ont été abordés pour le bien de ces deux peuples. « Cela n’est pas une nouveauté, les deux Présidents échangent fréquemment sur des questions sécuritaires, économiques, de développement et de paix », a-t-il rappelé.

Ce briefing hebdomadaire ne pouvait pas se tenir sans parler de Bunagana dans le Nord-Kivu et de Kwamouth dans le Maï-Ndombe. S’agissant de Bunagana, le gouvernement Sama Lukonde préconise l’axe diplomatique pour récupérer cette cité assiégée depuis plus de 110 jours déjà. Soucieux de sa population, il ne veut pas enregistrer des pertes en vies humaines et des déplacements de cette dernière.

S’agissant de la situation à Kwamouth, le gouvernement se réjouit du retour au calme et prend des dispositions nécessaires pour la restauration de l’autorité de l’État et du retour de la population ayant fui la guerre.

« Après échanges avec la gouverneure de Maï-Ndombe, Rita Bola, elle m’a informé que certains compatriotes se sont réfugiés au Congo Brazzaville, à Kinshasa et dans d’autres provinces du Grand Bandundu. Avec cette situation qui est sous contrôle de nos services de sécurité et de défense, le Chef de l’État Félix Tshisekedi a instruit le Premier Ministre pour qu’une mission humanitaire soit d’urgence dépêchée sur place en vue de venir en aide à nos frères et sœurs du Mai-Ndombe. J’annonce par ailleurs un voyage pastoral du cardinal Ambongo à Kwamouth et ses environs dans les prochains jours pour compatir avec les familles éplorées », a dit le Ministre.

En ce qui concerne la position américaine à travers l’ancien secrétaire général John Kerry sur l’offre sur les blocs pétroliers et gaziers, le ministre Patrick Muyaya rappelle que l’actuel secrétaire d’Etat Anthony Blinken a, lors de son séjour à Kinshasa, encouragé le gouvernement congolais à exploiter ses richesses tout en tenant compte des normes environnementales. « Si le gouvernement américain ne veut pas que nous exploitions nos richesses pétrolières et gazières, qu’il nous propose une contrepartie équivalente. Nous allons l’analyser et nous décider », a-t-il conclu.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube