Sous le témoin de Julien Paluku, le Chargé de mission de l’AZES signe des contrats d’occupation avec trois entreprises

Il s’agit de la société chinoise SAPHIRE  CERAMIC, spécialisée dans la production des carreaux et faillances, qui va nous aider à produire les matériaux de construction ; UNIQUE PHARMA, spécialisée dans le domaine  pharmaceutique, va nous aider à produire les produits pharmaceutiques, parce que nous importons chaque année pour 470 millions de dollars Us des produits pharmaceutiques. Enfin, VARUN BEVERAGE pour la production de la gamme PEPSI.

Dans le but de l’opérationnalisation de la Zone Economique Spéciale pilote de Maluku, la société chinoise SAPHIRE  CERAMIC spécialisée dans la production des carreaux et faillances, VARUN BEVERAGE pour la production de la gamme PEPSI ainsi que UNIQUE PHARMA spécialisée dans le domaine  pharmaceutique ont signé ce vendredi à Kinshasa avec le Chargé de Mission de l’Agence des Zones Économiques Spéciales (ZES), Auguy Bolanda, le contrat d’occupation de ladite zone. La cérémonie a été supervisée par le ministre de l’Industrie, Julien PaluKu Kahongya, très fier de ce grand pas franchis

 La  signature de ce contrat  et la remise des certificats d’agrément donnent le feu vert à ces trois entreprises d’amorcer les travaux l’installation de leurs usines au sein au de la Zone Économique Spéciale pilote de Maluku et de  commencer à bénéficier des avantages fiscaux, parafiscaux et douaniers accordés par une Zone économique spéciale en République Démocratique du Congo.

 « L’AZES est heureuse, sous la supervision du ministre de l’Industrie, de conduire la cérémonie de signature des contrats d’occupations des entreprises qui ont sollicité d’investir dans la Zone économique spéciale. Nous sommes en train d’appliquer  la loi. Les entreprises qui viennent dans la ZES doivent d’abord signer les conventions d’occupation, avant d’entamer leurs travaux d’investissements dans la zone », a indiqué le Chargé de Mission de l’AZES, Auguy Bolanda.

Et d’ajouter que depuis le 20 avril, la ZES a pris la décision de déchoir l’Aménageur de cette Zone économique spéciale comme la loi nous le permet. Aussitôt qu’il a été déchu, l’AZES le remplace automatiquement  et sans limite. C’est ce que nous sommes en train de faire aujourd’hui. Les entreprises qui avaient sollicité d’être dans la zone, il y a en trois qui nous ont contactés.

« Aujourd’hui, nous avons signé les contrats d’occupation. Nous leur avons remis leurs certificats en tant qu’entreprises ZES. Nous allons envoyer leurs numéros auprès des autres services de l’Etat pour qu’ils puissent bénéficier des avantages qui sont prévus dans la loi. La prochaine étape, ces entreprises vont occuper leur site. Mais nous attendons la signature des contrats pour les entreprises des travaux, peut-être la semaine prochaine. Une fois après la signature des contrats, on va faire les travaux de terrassement et commencer leur installation dans la ZES », précise-t-il.

Cette Zone pilote doit démarrer avant la fin de ce mois de mai

Pour le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya, ces entreprises ont l’appui total du Gouvernement, car sur instructions du Président de la République,  Félix Tshisekedi cette Zone pilote doit démarrer avant la fin de ce mois de mai.

Julien Paluku a expliqué que cela fait 10 ans que la Zone tarde à démarrer. Le président de la République nous a dit qu’au plus tard en ce mois de main, nous devons démarrer les travaux dans la ZES.

« Nous avons une première entreprise qui va nous aider à produire les matériaux de construction, qui est une entreprise d’origine chinoise. Nous avons une deuxième entreprise qui va nous aider à produire les produits pharmaceutiques, parce que nous importons chaque année pour 470 millions de dollars Us des produits pharmaceutiques. Donc, nous avons besoin d’une entreprise qui produit d’abord pour une consommation locale, mais aussi pour l’exportation », pense-t-il.

Et de continuer que la troisième entreprise, est VARUN BEVERAGE que nous avons visité au Zimbabwe en octobre 2021. Le président de la République nous avait instruit de commencer les négociations pour qu’elle vienne s’installer au Congo. Parce que cette entreprise produit essentiellement les produits Pepsi qui étaient consommés à Kinshasa dans les années 80.

Avant de commencer la production à Kinshasa, ces produits seront importés à partir de la Zambie pour la partie de Lubumbashi et en provenance du Maroc pour la partie de Kinshasa. Cela pour permettre à la population congolaise de consommer ces produits, avant que l’entreprise congolaise ne les produise. « Nous avons vu les milliers d’emplois qu’ils ont créés au Zimbabwe et en Zambie pour des villes dont la population ne dépasse pas 4 millions. Pour Kinshasa qui a autour de 14 à 15 millions d’habitants, c’est un grand marché », note-t-il.

Il reconnait quand même que c’est une première zone qui peut connaître au début des moments de tâtonnement, mais j’ai toujours dit que lorsqu’on commence un investissement, c’est un risque que l’on prend, mais bien calculé qui peut vous amener à gagner beaucoup. On ne peut pas avoir toutes les conditions réunies pour investir.

Signalons que les responsables des sociétés Varun /Pepsi et Unique Pharma ont signé ce contrat en présence de l’ambassadeur de l’Inde accrédité en Rdc, Ram Karan qui a d’ailleurs promis d’aller convaincre d’autres  investisseurs indiens de venir s’installer en Rdc.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube