Sur décision de Tony Mwaba: Les enseignants à la retraite continueront de bénéficier de la prise en charge médicale

Pour la première fois depuis 35 ans, des enseignants en âge avancé vont aller à la retraite conformément à la loi. C’est la décision prise par le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), le professeur Tony Mwaba Kazadi en date du 14 juin 2021.

Dans le souci d’accompagner ces hommes et ces femmes qui ont consacré leur vie à transmettre le savoir afin de leur permettre de suivre des soins de santé de qualité, le ministre de l’EPST a instruit la Mutuelle de santé des enseignants de les prendre en charge médicalement. Une prise en charge médicale qui devrait en principe s’arrêter après leur mise à la retraite. C’est dans ce cadre que la vice-ministre de l’EPST, Aminat Namasia, a saisi ce 28 juillet, par correspondance, le président du Conseil d’administration de la Mutuelle de santé des enseignants du ministère de l’EPST.

« Ainsi, pour avoir servi pendant longtemps dans notre sous-secteur de l’enseignement et dans le souci de leur assurer une protection sanitaire décente, je vous saurai gré d’instruire vos services de continuer à prendre en charge, pour les soins de santé de vos agents mis à la retraite, conformément à l’article 17 de l’Ordonnance n°91-232 du 15 août 1991 portant règlement d’administration relatif au personnel des établissements publics d’enseignement maternel, primaire, secondaire et professionnel », écrit la vice-ministre Aminata Namasia.

Ils sont plus de 80.000 enseignants et agents arrivés fin carrière qui doivent être mis à la retraite. Sur décision du patron de l’EPS, à partir de ce mois de juillet, 1500 iront à la retraite. Il en sera ainsi jusqu’à l’épuisement du chiffre total.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube