Taekwondo : La vidéo-conférence de la pratique sur l’arbitrage de l’ITF a vécu

A Kinshasa, les 30 juges arbitres internationaux qui avaient suivi le stage de formation des juges arbitres animé par les 4 experts de l’Académie congolaise des arts martiaux  du 01 au 03 mai 2022 au Salon Rouge du stade des Martyrs, étaient associés aux absents, ont suivi ce dimanche 12 juin 2022 une  vidéo-conférence de la pratique sur l’arbitrage de l’International Taekwondo Federation en sigle I.T.F.

C’est Me Michaël Dittrich, président de la Fédération belge de Taekxwondo/I.T.F qui en a été l’animateur principal. Ce dernier a dirigé à partir de la Belgique, en révision des matières, aux arbitres de la RDC.

Que retenir de cette séance ?

Tout est parti par une petite présentation de l’animateur de la vidéo- conférence. Me Michaël Dittrich, bien que président de la Fédération belge de Taekxwondo/I.T.F,  il est de nationalité allemande. Il est âgé de 58 ans. Et c’est depuis 4 ans qu’il est président de la fédération belge de Taekxwondo/I.T.F. Il a commencé avec le Taekwondo/ITF depuis 12 ans. Il a beaucoup appris et sa discipline favorite c’est l’arbitrage. Et il révéla qu’il va donner les règles de base sur l’arbitrage.

Comment les stagiaires ont perçu cette vidéo-conférence ?

Me Augustin Dinganga (SG de laFetaeco/ITF) répond : ‘’ Les arts martiaux en soit, c’est une technique qui n’est pas statique mais elle est dynamique. Au fil et en mesure qu’on évolue dans cet art, les nouveautés ne manquent jamais. Ce travail sur la vidéo-conférence nous permet de se mettre à jour en ce qui concerne les règlements d’arbitrage. Par exemple aujourd’hui nous avons vu qu’à l’époque quand il y avait avertissement, il y avait 5 gestes à appliquer. Or, actuellement sur le plan international, il n’y a que deux gestes seulement. Donc, ça n’a fait qu’évoluer. Ça nous permet aussi dans les prochains jours d’avoir un règlement qui est bien assis. Ce genre de stage pareil par vidéo-conférence nous permet de se mettre à jour, se mettre au diapason en ce qui concerne la règlementation internationale’’.

Quel est le programme en vue au sein de la Fetaeco/ITF ?

Me Augustin Dinganga : ‘’Le programme ne manque jamais. Au mois de juillet, on aura un open au niveau de Brazzaville où on ira compétir en Protaekwondo, ITF, ITF/juniors et ITF/vétérans. En dehors de juillet, au mois de septembre on aura la descente à Kinshasa de Me Claude qui est le président de l’Académie congolaise des arts martiaux.  Il habite la Suède, il sera accompagné du vice-président Raim de l’ITF/Afrique et du président de l’ITF/Caraïbes. Donc, le calendrier est plein. Il y a aussi l’organisation du championnat national qui est en vue. C’est très important pour nous car ça sera une première tentative en ce qui concerne l’organisation du championnat national que nous avons prévu au mois de novembre 2022. Depuis le 2 juin nous avons notre agrément, avec celui-ci nous allons montrer notre force. On a déjà 8 ligues au niveau national et avec ces 8 ligues on ne peut pas croiser les bras. Aujourd’hui j’ai reçu l’appel de Me Claude, président de l’Académie congolaise des arts martiaux et aussi président de la zone 4 de l’ITF. Il a promis qu’il sera lui-même présent lors du championnat national. Nous sommes bien gâtés. Me Michaël Dittrich,  président de la Fédération belge de taekwondo/ITF sera ici au mois d’octobre ou novembre à Kinshasa.

Antoine Bolia

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube