Tonny Mwaba a arraché l’argent des mains de détourneurs pour faire des économies

En réunion avec les membres de son cabinet, le ministre de l’EPST Tonny Mwaba a entendu les gens chanter dehors. « J’ai cru que c’étaient les ennemis de la gratuité. Mais quand je me suis informé, on m’a dit que contrairement aux habitudes, c’est un groupe d’enseignants qui sont venus vous exprimer leur soutien », dit-il, avant de leur dire, vous connaissez mieux l’EPST que moi. Vous savez dans quelles conditions j’ai hérité ce ministère que je suis en train de tirer de l’abime pour le ramener à la surface.  Et de continuer, j’ai engagé ce ministère, dans la politique de la rupture avec toute sorte d’antivaleurs pour le redresser en veillant à la pérennisation de la gratuité de l’enseignement.

Dans le volet redressement, explique Tonny Mwaba, la plus grande opération à laquelle je me suis livré, c’est le nettoyage du fichier paie des enseignants. Grâce à cette opération, j’ai fait des économies. Je n’ai pas reçu un crédit additionnel du budget. C’est l’argent qui était détourné toutes ces années. « S’il y a quelqu’un qui lutte contre les détourneurs, ce ne pas Jules Alingeti, à l’EPST, c’est Tonny Mwaba. J’ai récupéré ces ressources, qu’est-ce qu’on en a fait ? J’ai pris en charge tous enseignants NU du niveau matériel », précise-t-il.

Avec ces ressources, Tonny Mwaba a augmenté les frais de fonctionnement de toutes les écoles publiques sur toute l’étendue du territoire national, à la hauteur de 20,25%. Cet argent n’a pas été détourné, je l’ai arraché entre les mains des détourneurs et j’ai investi dans les écoles. Grâce à ces économies, je suis en train de mettre à la retraite les enseignants vieillissants dont l’âge moyen varie entre 65 et 105 ans.

« Nous continuerons à payer ces enseignants jusqu’à la fin. J’ai demandé au conseil des ministres si nous pouvons payer la prime de brousse des enseignants avant d’aller au 2ème palier. Dans les accords que nous avons trouvé, il a été prévu de payer aux enseignants des milliers ruraux 50.000 Fc. Mais compte tenu des difficultés que nous avons trouvées, dans les 100 jours de mon ministère, je viens d’arracher du gouvernement le paiement de la moitié de prime de brousse, en attendant que l’autre moitié soit prise en charge en 2022 », informe-t-il.

Et de rassurer qu’à partir du mois d’octobre, tous les enseignants des milliers ruraux verront une augmentation de salaires. Dans moins de 100 jours, on a réglé beaucoup de problèmes.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube