Tout en s’adressant au président de la République: Constant Mutamba exige un dialogue de réconciliation nationale

Membre du Front Commun pour le Congo (FCC), Me Constant Mutamba s’est adressé au président de la République, à l’occasion du 61ème anniversaire de l’accession de la Rdc à la souveraineté tant nationale qu’internationale. « 61 ans passés, des jeunes braves d’une vingtaine et trentaine d’années transcendèrent leur clivage ethnique, religieux, racial, et partisan, et parvirent à libérer la République des 80 ans de souffrances atroces, des 80 ans d’humiliation innombrables, des 80 ans de privations diverses, dont furent inlassablement victimes nos aïeux », explique le président national de NOGEC.

Il constate qu’en lieu et place de cogiter autour du développement de la République, le virus de la division semé en nous depuis des lustres, nous commande à penser ethnie (Muluba, Mukongo, Mongo, Mosongie, Tetela, etc.), région (Katangais, Kasaï, Equatorien, Kivutien, …), parti (Uspd, PPRD, NOGEC, UNC, PALU, etc.), camp politique (opposition, majorité), religion (catholique, protestant, Eglise de réveil, Islam, etc.).

Constant Mutamba est d’avis que l’espoir tant suscité par la première alternance pacifique intervenue au sommet de l’Etat en janvier 2019, s’est malheureusement vite étiolé et transformé en grincement de dents, à cause de l’esprit revanchard qui habite encore certains de collaborateurs du chef de l’Etat, qui pensent à tort que la République se résume en un parti politique, en un camp politique, en une ethnie ou encore en quelques citoyens.

« N’est-il pas l’occasion de repenser courageusement l’âme de la République, en lui aspergeant une nouvelle vitalité existentielle, à travers un dialogue de réconciliation nationale, qui permettra aux Congolais de redéfinir ensemble dans un élan d’humilité, leur avenir commun ? », se demande-t-il, avant d’ajouter qu’en abordant avec sincérité la question des réformes électorales et institutionnelles qui divise encore les Congolais, afin de cimenter le véritable socle de la stabilité politique, et par ricochet de l’éclosion de notre chère République.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube