Toute la vérité sur la manifestation devant le ministère de l’Urbanisme et Habitat

Ce lundi 23 mai 2022, tous les occupants de l’immeuble de la Territoriale sur le Boulevard Triomphal ont été surpris par des bruits qui sortaient de l’ordinaire. Il s’agissait des agents et cadres non autrement identifiés, mais qui se réclamaient comme étant ceux de l’administration de l’Urbanisme et Habitat. Leurs chansons s’attaquaient directement au ministre de l’Urbanisme et Habitat Pius Muabilu Mbayu Mukala, qu’ils accusaient de tous les péchés d’Israël.

En réaction à ce mouvement, le ministère de l’Urbanisme et Habitat a réagi via son compte Tweeter pour dire qu’il regrette la manipulation dont ont fait l’objet les agents qui ont manifesté devant le Ministère. « Ils s’opposent à tort contre le guichet unique d’octroi de permis de construire, créateur de plus d’emplois et de recettes publiques », indique notre source.

En voulant savoir ce qui est effectivement à la base de ce mouvement de colère, nos fins limiers ont confronté plusieurs sources et il s’avère que les manifestants ont deux revendications principales.

De 1, il s’agit de la réforme portant sur la création du guichet unique d’octroi de permis de construire qui fait peur à certains agents habitués à l’anarchie que chacun déplore sur terrain et qui cause des manques à gagner incommensurables au Trésor public, mais qui, paradoxalement, permettait aux anarchistes de se remplir les poches.

De 2, certains manifestants réclamaient leurs primes spécifiques (dont le bénéfice n’est pas fonction du matricule). En effet, leurs noms ne figurent pas sur les listings de paie affichés depuis deux semaines par le Secrétaire général qui aurait favorisé, en complicité avec ses proches et son entourage, la présence sur lesdits listings des gens dont les uns sont dans l’administration et les autres non. Et ce, au détriment des grévistes qui se disent plus réguliers au service.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube