Traque des groupes armés au Nord-Kivu : Vers le déploiement des forces régionales de l’Afrique de l’Est

Ouverture ce samedi 4 juin 2022 des travaux des experts de défense de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est pour l’activation de la force régionale sur la neutralisation des groupes armés à l’Est de la République démocratique du Congo.

C’est le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le Lieutenant Général Ndima Constant qui a procédé à l’ouverture de ces travaux qui réunissent plusieurs experts en ville de Goma.

Dans son intervention, l’autorité provinciale, a précisé que, cette rencontre va permettre aux forces conjointes d’avoir des connaissances sur les opérations   qui doivent être menées contre les groupes armés négatifs dans cette zone.

 » Depuis plus des deux décennies, la partie Est de notre pays est confrontée à la prolifération des forces négatives et des groupes armés soutenus par les étrangers qui ont occasionné la mort de plusieurs personnes et la souffrance incommensurable de la population.

Cette situation n’a pas laissé indifférente les autorités du pays et la communauté internationale cherchant à juguler ce fléau à travers le processus d’intégration de mixage et brassage dont cette tentative n’a abouti   à aucun résultat. C’est ici que le gouvernement congolais a décidé de mener des opérations contre les groupes armés locaux et étrangers, en instaurant l’état de siège. Pendant les 12 mois de l’état de siège, les efforts et moyens ont été focalisés sur les ADF et le M23 qui ont été anéantis par les Fardc.

Face à cette situation et sous la médiation du président kenyan, les chefs d’Etat de la Rdc, du Burundi, de l’Ouganda et du Rwanda se sont réunis à Nairobi, il a été convenu la possibilité d’appliquer la loi militaire mise en place par la communauté des États de l’Afrique de l’Est, précise le Lieutenant général Ndima Constant, gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Alain Kakule/depuis Béni

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube