Tshikapa : La DGRKAS souhaite activer toutes les taxes dues à la province et identifier tous les contribuables

À travers son ordre de mission signé le mercredi 24 août, Jean-Calvin Mingashanga, Directeur général de la Direction générale des recettes du Kasaï (DGRKAS) a largué des agents sur terrain pour une mission de 5 jours consistant à la vérification des preuves de paiement auprès des contribuables assujettis aux impôts, taxes, droits et aux redevances dus à la province du Kasaï.

Pour Jean-Calvin Mingashanga, il s’agit de la phase du recouvrement volontaire qui consiste à sensibiliser les contribuables avant de déclencher le recouvrement forcé.

‘‘ Nous n’avons pas encore lancé le recouvrement forcé. La fiscalité a ses procédures, nous sommes dans la phase de vérification des preuves de paiement parce que nous avons deux étapes, recouvrement volontaire et recouvrement forcé. Avant le recouvrement forcé, nous avons décidé d’envoyer les agents sur terrain faire le porte-à-porte et vérifier si tel ou tel autre contribuable est en ordre ou pas. Ceux qui ne sont pas en ordre seront avertis afin de régulariser leur situation. L’expérience nous démontre que depuis un temps quelques assujettis se mettent en ordre mais ne viennent pas apurer leurs situations à notre office, cela étant, il nous arrivait de sceller même ceux qui étaient en ordre sans le savoir. Voilà pourquoi nous voulons d’abord vérifier avant de procéder au recouvrement forcé », dit-il.

Le numéro un de la DGRKAS invite par ailleurs la presse locale à aider la province à maximiser les recettes en livrant la vraie information car dit-il, la mauvaise information met la province en danger.

« Je demande à la presse de nous aider à atteindre nos assignations. Elle nous aidera en donnant la vraie information, pas d’information fabriquée. La fausse information dénature même l’objet de notre mission et met les intérêts de la province en danger d’où j’invite les journalistes à entrer en contact avec moi avant de diffuser n’importe quelle information concernant l’institution que je gère », a-t-il imploré.

Le Directeur général de la DGRKAS a tout de même salué les efforts consentis par son institution financière depuis sa nomination. À l’en croire, la régie financière provinciale qui peinait à atteindre même une dérisoire somme de 50 millions de francs dans une banque, est aujourd’hui à même de se graisser la patte, car elle a conforté les réalisations maximales des recettes.

« La province doit être fière du travail que nous abattons depuis notre avènement à la tête de la DGRKAS. Nous avons instauré une nouvelle méthodologie de maximiser les recettes, mais beaucoup reste à faire par rapport à l’assiette fiscale de la province. Nous souhaitons activer toutes les taxes dues à la province et identifier tous les contribuables, mettre fin au coulage des recettes en luttant contre l’utilisation des recettes à la source », a déclaré Jean-Calvin Mingashanga, qui insiste sur l’accompagnement de la presse dans les démarches de la DGRKAS.

Jean-Luc Lukanda

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube