Vendredi 25 mars dans la Salle Don Bosco Masina Pétro Congo: Une soirée mémorable du championnat d’Afrique Centrale vécue par les amoureux des arts martiaux

Comme il fallait s’y attendre, la date du vendredi 25 mars 2022 restera gravée en lettres d’or dans les annales des arts martiaux de la RDC. La Salle du Collège Don Bosco à Masina Pétro-Congo était en ébullition à l’occasion du 1er championnat d’Afrique centrale des arts martiaux modernes. La soirée était une réussite totale et l’on peut affirmer sans être contredit que Me Rodrigue Masuama Ndangi, président de la Fédération Congolaise des Combats Libres et arts martiaux modernes ‘’FCCL’’ et tout son comité ont réussi leur pari d’organiser cette compétition sur le sol congolais.

Condensé de la soirée

L’organisation avait prévu le coup d’envoi de l’activité à 15h00. Cependant, plusieurs contraintes s’étaient glissées. C’est notamment le match de barrage RDC vs Maroc et la pluie qui s’est abattue dans la ville. Dans la salle, l’on a noté la présence de M. Jean-Paul, représentant de la Direction des Activités Physiques et Sportives, de nombreux amoureux des arts martiaux et la presse sportive. C’est à 19h18 que tout a commencé par la prestation de danseurs pendant plus de trente minutes. C’est à 20h40 que tous les athlètes sont montés dans la cage et l’on procéda à la présentation de chacun d’eux. C’est à 21h01 que les combats ont effectivement démarré.

Que retenir de ces combats ?

La première partie était inter-congolais où le champion du Congo et affronte son vice-champion pour le titre africain.

Ière partie Inter-congolais

Catégorie MMA 

Patrick Mayoko vs Mimbayi Christivie

Prévu en 3 rounds, comme lors de leur combat pour le titre national, Christivie Mimbayi n’a pas résisté longtemps. Au bout de moins de deux minutes au 1er round, il a était étranglé par Patrick. Il a fallu le recours du médecin pour le réanimé. La ceinture de champion d’Afrique a été remise à Patrick Mayoko par le représentant de la DAPS.

Catégorie Shindokaï-Kan 6 Rounds x 3’ 

Musanda Gédéon alias Deux couleurs était face à son vice Mambenga LeDoux. Au bout des quelques minutes seulement de combat au 1er round, Mambenga LeDoux reçu un coup de la part de Musanda et s’affaissa sur le sol. L’arbitre compta jusqu’à 10. Son refus de combattre lui a valu de perdre le combat. La ceinture de champion d’Afrique Centrale est remise à Musanda.

Catégorie Shindokaï-Kan Moyen 77 kg 

Mambonge Trésor alias Zégé ou le Thaïlandais noir champion du Congo vs Kiminu Nsiemi ‘’Baygon’’. Le combat était acharné et haut en couleur. Les deux combattants ont rivalisé d’ardeur. Au finish, la table du jury donne la victoire aux points à Baygon. La ceinture de champion d’Afrique Centrale lui a été remise séance tenante.

La Deuxième partie de la compétition a vu les congolais affronter les étrangers

Dans la catégorie K1 65 kg

Mbayo alias Vipère ou Terminator devait être opposé au centrafricain qui a billé par son absence. Comme l’avait précisé Me Rodrigue Masuama lors du point de presse, l’absence d’un athlète est considérée comme défaite par forfait. Dans le cas d’espèce, l’athlète de la RCA était absent à Kinshasa. Ipso facto il était considéré perdant par forfait et son adversaire Francis Mbayo alias Vipère sacré champion d’Afrique central des Arts Martiaux Modernes/K1 sans avoir combattu. Il a reçu sa ceinture.

Dans la catégorie K1 69 kg

Kibiki Josué ‘’l’imbattable’’a eu comme adversaire le camerounais Athanase Germain. Le combat était rude. Josué lors du point de presse avait promis aux congolais la victoire. Il a réalisé sa promesse et atteint son objectif. il a battu son adversaire qui a abandonné au 2ème round. La ceinture de champion d’Afrique centrale a été remise à Josué dans l’euphorie de ses supporters congolais.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube