Violences issues des conflits armés : Le CICR toujours disposé à apporter l’assistante aux victimes

Alors que la province du Nord-Kivu est confrontée à un conflit sécuritaire perpétré par des groupes armés, notamment le M23 et les Adf, le Comité international de la croix rouge (CICR) se trouve confronté à plusieurs défis à relever par rapport à ses missions spécifiques dans ces zones de guerre.

Devant la presse de Goma jeudi 16 juin 2022, cette organisation humanitaire estime que la violence sexuelle en temps de guerre s’est avérée l’une des violences des droits de la personne qui arrive souvent en période de conflits armés. Le CICR trouve nécessaire d’apporter protection et assistante à cette catégorie de personnes.

Puisque son objectif est exclusivement humanitaire en plaçant la protection des populations au centre de ses actions, il travaille à travers plusieurs types d’interventions notamment la sensibilisation des communautés à travers des cadres de base, afin de prendre en charge leurs cibles, indique Olivier Kima, responsable du programme santé mentale au niveau du CICR.

 » Notre objectif, c’est d’apporter un soutien aux populations qui ont des souffrances psychologiques suite à la violence des conflits armés et de violences sexuelles, et d’autres formes de violences, par exemple des blessés par armes blanches, des handicaps physiques, des victimes de tortures, victimes des atrocités. Nous travaillons dans la communauté dans des maisons d’écoute qui appartiennent aux associations locales, dans les structures de santé où nous avons des agents qui y travaillent pour apporter la santé mentale pour le blessé, et aussi les enfants non accompagnés, qui se sentent abandonnés après la guerre. Dans chaque structure, il y a des sensibilisateurs, les leaders communautaires afin de faire de compagnes de sensibilisation », indique-t-il.

Lors de situations de conflit et dans d’autres situations de violence ou autres formes des violences, le CICR vient en aide aux personnes qui remplissent les critères spécifiques afin de leur permettre de mieux vivre encore dans la société sans être rejetées. Ces personnes peuvent être des handicapées physiques, mentales, etc.

Le CICR en a profité pour faire la vulgarisation de son numéro vert qui est le 47 22 22, que les communautés peuvent appeler gratuitement pour besoin d’assistance ou toute autre question liée au travail du Mouvement international de la Croix rouge.

Gloire Balolage depuis Goma

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube